Que faire cet hiver au potager ?

Ni le gel, ni la neige, encore moins le vent ou la pluie n’est favorable aux travaux de jardinage. Cependant, l’entretien pendant l’hiver de son potager offre de nombreux avantages. Planter certains légumes en pleine terre ou en châssis n’est pas qu’esthétique, mais il permet de bénéficier de son potager. Il s’agit aussi de la bonne saison pour blanchir certains et pour couvrir le sol, ce dernier l’aide après tout à le fertiliser en printemps.

Couvrir les espaces nus

Le début de l’hiver correspond au moment où il faut couvrir le sol de n’importe quelle matière biodégradable. Cette saison signifie généralement pour le potager une période creuse, explicitement, les cultures l’occupent rarement pendant cet intervalle de temps. Cette action de le couvrir d’engrais vert, des herbes, de pailles, de foin, de feuilles ou de couche de fumier aide le sol à garder ses éléments nutritifs, y compris les sédiments. Elle empêche les eaux de surface de les emporter avec le phénomène de lessivage, ainsi elle épargne l’appauvrissement du sol. Cette idée est par ailleurs destinée à la préparation du sol aux nouvelles plantes à la belle saison au lieu de le laisser seulement reposer et à découvert.

Butter des légumes et déterrer ceux de garde

Bien sûr dans certaines régions où l’hiver est plutôt doux, certains légumes plantés en automne restent encore en pleine terre, ils méritent qu’on les butte, spécialement les poireaux et les petits pois ou les fèves. Une des tâches faisant partie de cet entretien pendant l’hiver est donc le rehaussement du niveau de la terre jusque dans les tiges. Ce moment est également propice pour blanchir la scarole ou la chicorée sous cloche. Quant aux cardons, le système utilise du papier kraft et du raphia autour de leurs feuilles. Il s’agit aussi de la récolte pour les carottes, les céleris raves ou les betteraves si au début de saison ces légumes racines sont bien couverts en vue de protéger le sol du gel.

Planter en pleine terre ou en serre ?

Si l’échalote grise pousse bien dans toute la région de France métropolitaine en hiver à condition que la terre soit bien drainée, la ciboule, l’estragon ou le salsifis est possible d’être semé lorsqu’il n’y a plus de gel dans les zones au climat doux. Afin de pouvoir profiter de ses beaux légumes au printemps et en été, il est aujourd’hui de coutume de recourir à la serre et aux tunnels. On y plante choux, cresson, brocolis, choux-fleurs, persil ou cerfeuil. De temps en temps, lorsque la température à l’extérieur excède celle de l’intérieur, il est essentiel d’aérer les châssis et les tunnels, voire même les cloches. Le but est d’éliminer les maladies susceptibles d’attaquer les plantes. Pareillement lorsque la température diminue si bas, il faut couvrir les vitres de nattes.

Des fleurs au potager ? Les plantes indispensables !
Comment préparer la terre de votre potager ?