Pour créer un jardin écolo : Recyclez les déchets de la maison et du jardin

La récupération d’eau de pluie, l’usage d’engrais biologiques, le non recours aux pesticides sont une façon de promouvoir un jardin écolo. En complément, il convient de miser sur le recyclage de déchets ménagers et aussi des déchets du jardin. Comment faire ?

Déchets ménagers comme compost

Les déchets ménagers, il y en a des kilos au quotidien. Au lieu de les jeter dans les endroits dédiés pour ce faire, ils peuvent très bien être utilisés comme compost pour le jardin. A titre indicatif, les déchets d’os sont par exemple des sources de calcium, ses minéraux et éléments nutritionnels permettant le bon développement des plantes. Ils peuvent être broyés avant d’être utilisés comme compost. Les débris de pain et fromages, les épluchures de fruits et légumes, le marc de café, les coquilles d’œufs, les débris d’essuie-tout et papiers similaires sont également des déchets phares à mettre dans le composteur. Après compostage, il suffit de les répandre dans le jardin et ainsi promouvoir son projet de recyclage du jardin en vue d’une approche écolo louable et satisfaisante.

Traitement écolo de feuilles mortes

Les feuilles mortes et les branches nuisent à la propreté côté jardin et pas seulement en automne. Pour y remédier et pour la promotion du recyclage du jardin en vue d’un mode de gestion écolo et respectueux de l’environnement, s’offrir un broyeur de végétaux électrique ou thermique est une bonne idée. Une fois qu’il y a une certaine quantité de branches et feuilles mortes dans le jardin, il suffit de passer tout ça dans le broyeur de végétaux pour avoir du compost prêt à l’emploi. Qu’il soit électrique ou thermique, le broyeur de végétaux n’est pas vorace en énergie car il n’est à utiliser qu’une fois par semaine au maximum. Il est important de choisir un modèle peu bruyant pour ne pas gêner les voisins.

Répulsifs naturels contre les parasites du jardin

Le jardin est le lieu d’épanouissement de parasites et bestioles comme les pucerons, les limaces, les escargots, les chenilles… Il n’est pas nécessaire d’utiliser des répulsifs chimiques et des insecticides dans les commerce pour s’en débarrasser. Le recours à ces produits chimiques va d’ailleurs à l’encontre de son souhait de recyclage du jardin et de promotion de méthodes écolo pour l’entretien de cet espace vert. Le mieux est de concevoir des répulsifs naturels à partir de déchets ménagers et plantes choisis pour se débarrasser des parasites du jardin. Le marc de café placé au pied des plantes est par exemple un moyen de se débarrasser des escargots, limaces et fourmis. Les épluchures d’agrumes sont efficaces pour éliminer les pucerons…

Au jardin : le bicarbonate de soude est polyvalent !
Utiliser le savon noir au jardin : pour quels usages ?