Comment préparer la terre de votre potager ?

Quand l’hiver prend fin, vous pouvez déjà penser à la préparation de la terre pour vos futures plantations. Pour cela, vous devez y consacrer quelques jours pour un travail bien fait. De cette manière, vous assurerez une bonne récolte. Mais comment préparer la terre d’un potager ?

Faire du nettoyage

Durant l’hiver, votre potager a dû faire face à de la neige, des pluies abondantes, du gel, ce qui affecte considérablement le sol. Vous pouvez effectuer un nettoyage une fois que l’excédent d’eau sera absorbé par la terre. Vérifiez également que le sol a bien séché même superficiellement.

Si vous avez étendu un paillis en automne, cela va faciliter grandement votre travail. En effet, le paillis sert à couvrir les racines des mauvaises herbes. Il nourrit également le sol en se décomposant.

Vous devez maintenant enlever le paillis pour que l’eau accumulée s’évapore correctement. Cela va permettre à la terre d’être travaillée et se réchauffer pour accueillir les semis et plantations futures. Aussi, laissez les résidus de paillage sur le compost pour qu’ils se décomposent.

Enlevez les racines de mauvaises herbes et d’adventices pour qu’elles ne viennent pas concurrencer les légumes. Pour attirer les insectes mellifères, placez au bord de votre potager des pieds de trèfles, d’orties ou encore de pissenlits. Vous n’avez pas à vous inquiéter car ils ne nuisent pas aux cultures.

Aérer le sol

En plus du nettoyage basique, la préparation de la terre d’un potager passe également par l’aération du sol qui est une étape indispensable. Pour ne pas déstructurer la terre, assurez-vous qu’elle soit assez sèche avant de vous y mettre. Munissez-vous d’une grelinette afin d’aérer le sol en profondeur. Ce genre d’outil est pratique sans pour autant déstabiliser l’écosystème souterrain.

Adoptez des mouvements allant de l’avant en arrière pour aérer le sol après l’avoir compacté. Ce n’est que de cette façon que vous ne perturberez pas les micro-organismes.

Nourrir le sol

Si vous avez semé des engrais verts en automne, broyez-les en utilisant une tondeuse à gazon. Ensuite, enterrez-les dans la couche superficielle du sol. Attendez un mois avant de faire les plantations.

Les températures clémentes reviennent vers la fin de l’hiver, permettant au sol de se réchauffer et aux micro-organismes de se réveiller. Profitez-en pour répandre une épaisse couche de compost sur les planches qui vont accueillir les légumes les plus exigeants. Enfin, éliminez les résidus végétaux et les pierres en vue d’aplanir la surface. Votre potager pourra recevoir les plantations et semis d’ici un mois.

Que faire cet hiver au potager ?
Des fleurs au potager ? Les plantes indispensables !