L’innovation au service des pièges à nuisibles

pièges à nuisibles

Les rongeurs peuvent causer des dégâts graves et irréparables, principalement les ragondins et les rats musqués. Il faudrait donc trouver des solutions efficaces pour les mettre hors d’état de nuire. Vous avez d’ailleurs plusieurs alternatives pour les capturer : les pièges classiques, la chasse au fusil… Et si l’on utilisait la technologie pour simplifier la tâche ?

Pourquoi faut-il se débarrasser des rats musqués et autres nuisibles ?

Il est très important de se débarrasser des rats musqués, des ragondins et des autres nuisibles, car ils peuvent causer de gros dégâts sur le moyen et long terme. Dans le pire des cas, ils sont capables de provoquer des inondations et même l’écroulement des berges. On peut aussi constater des dommages sur les cultures, vu que les rongeurs mangent presque tout ce qui se trouve sur leur chemin. Le rat musqué, par exemple, est un rongeur d’origine nord-américaine semi-aquatique qui creuse ses terriers dans les rives. Sa taille et sa conception physique sont similaires à celles d’un ragondin. Il se nourrit exclusivement de végétation et s’attaque aux plantations et aux jardins. C’est donc un animal extrêmement nuisible. La surconsommation de végétation peut d’ailleurs rendre les mares turbides. Dans les plantations, le rat musqué obstrue les drains agricoles, ronge les tuyaux de drainage, abîme les récoltes… Pire encore, cet animal peut être vecteur de nombreuses maladies. De la sorte, il faut trouver rapidement des solutions pour venir à bout de ce rongeur afin de limiter les dégâts. Le piège à rat musqué est le plus courant, mais il existe toutefois d’autres alternatives.

Quelles sont les techniques pour piéger les rats musqués ?

Les rats musqués sont des nuisibles prolifiques appartenant à la classe 1, donc vous pouvez les traquer toute l’année. Pour anéantir la population de cet animal, il existe plusieurs solutions. Le piège à nuisible appelé « nasse à rat musqué » est très répandu. Il s’agit d’une cage qui sert à capturer différents types d’animaux sauvages, y compris les ragondins et les rats musqués sans les tuer. Selon la taille, vous pouvez piéger un ou plusieurs animaux en même temps. En effet, elle peut mesurer jusqu’à 86 cm de long, 33 cm de large et 19 cm de haut. Pour optimiser les chances d’attraper les rats musqués, placez la cage près de l’eau. Les pièges en X sont par contre destinés à tuer l’animal dans l’immédiat. Ils sont plus efficaces à proximité des cours d’eau.

La lutte chimique est aussi envisageable, en utilisant, par exemple, des appâts empoisonnés. La substance appelée « chlorophacinone » est la seule à avoir obtenu l’autorisation des groupements de défense contre les organismes nuisibles. Il faut aussi noter que ce piège ne peut être utilisé dans les zones urbaines, les parcs nationaux et les réserves, car il est capable de tuer les autres animaux. Le tir à fusil est également un moyen très prisé pour se débarrasser des rats musqués. En revanche, vous devez avoir un permis de chasse, car vous devez vous munir d’un fusil de chasse et respecter certaines règles, sinon vous vous exposez à des sanctions.

Le piégeage connecté : comment ça marche ?

Les rongeurs peuvent devenir de véritables fléaux. Un piège à ragondin peut être installé en journée ou la nuit selon votre disponibilité pour venir à bout de ces animaux. Le plus grand inconvénient est qu’il faudrait le vérifier régulièrement pour déterminer s’il a fonctionné ou pas. Cette tâche est très contraignante et pour y remédier, certains professionnels ont mis au point un dispositif de piégeage connecté. Comme ces animaux se sont au fil du temps adaptés aux pièges classiques, cet appareil de dernier cri informe le propriétaire en temps réel si un animal a été capturé. Ce dispositif est donc très pratique, puisqu’il ne sera plus nécessaire de vérifier l’état du piège à tout moment.

Le piège connecté est plus efficace qu’un piège simple et le coût est à la portée de tous. Il est relié à un GPS, un système qui fonctionne en permanence, peu importe l’emplacement. Le dispositif est donc efficace, même dans les endroits où il n’y a pas de réseau mobile. Le principe est simple : l’appareil connecté est installé à l’extérieur des cages. Lorsqu’un piège se referme, vous recevez un SMS, un mail ou une notification mobile informant la position du piège. La pose est très simple et vous êtes informé de tout ce qui se passe instantanément, une solution très utile si vous avez plusieurs pièges. En cas de perte ou de vol, il ne faut pas hésiter à demander à distance la position GPS du boitier.

Où et comment acheter un piège connecté ?

Le système connecté est adapté aux différentes cages disponibles sur le marché. Grâce à Internet, il est actuellement possible d’acheter votre piège connecté à distance. Vous n’avez donc plus besoin de bouger de chez vous, ce qui présente un avantage indéniable : gain de temps et d’énergie. Une fois que vous aurez reçu votre équipement, vous l’activez d’une manière simple et rapide en créant un compte sur un site spécialisé dans ce secteur ou sur une application gratuite. Ensuite, vous fixez le boîtier sur la cage et activez le bouton de mise en marche. Un LED de couleur verte vous indique que le dispositif est activé.

Mais avant de choisir un piège à rat musqué, il faudra tenir compte de plusieurs éléments. À priori, renseignez-vous sur la consommation du dispositif puisque tous les appareils vendus sur le commerce ne sont pas économiques. C’est donc un critère essentiel : il faut être attentif à l’autonomie de la batterie afin d’éviter d’avoir à charger régulièrement les piles. L’option « pack SMS » est aussi à privilégier pour ceux qui ne possèdent pas un Smartphone. L’alerte sera alors envoyée par SMS en plus des notifications par email. Côté prix, vous devez acquérir le boitier, dont le prix varie aux alentours d’une cinquantaine d’euros. Mais en plus, il faudra prévoir un abonnement annuel par capteur, dont le montant varie selon le fabricant. Pour bénéficier d’un prix dégressif, regroupez vos abonnements.

Que faire cet hiver au potager ?
Des fleurs au potager ? Les plantes indispensables !